Gabriel Etinof, formé au stade Lavallois, vient de s"engager avec la formation de Rayo Majadahonda (Liga Segunda - Championnat espagnol)

Freddy Raoux : "Tu viens de signer à Madrid, quelles sont tes premières impressions ? "

Gabriel Etinof : " Mes premières impressions sont excellentes, les gens du club sont tops et la vie ici est super cool ! "

FR : " Ta nouvelle formation évolue en Liga Segunda, quel est l'équivalent en France ? "

GE : " J'ai signé ici en Segunda B, c'est la 3ème division espagnole. Je ne suis pas encore en mesure de dire et de comparer ce championnat au National 1. Cependant, les installations et les conditions d'entraînements sont excellentes !".

FR : " La liga segunda est composée de 4 poules, comment se passent les accessions en division supérieure ? "

GE : " Un projet de réforme est à l'étude pour faire évoluer le système de division avec comme point d'orgue la création d'une Ligua Pro, un championnat qui se rapproche de la N1 française. Cette réforme une fois adoptée permettra d'éclaircir le système de promotion. "

FR : " Quels sont tes objectifs avec ta nouvelle équipe ? tes objectifs personnels ? "

GE : " Mon objectif premier est d'être de nouveau à 100% de mes capacités afin d'aider au maximum mon équipe. Concernant les objectifs personnels, je garde cela pour moi mais j'ambitionne d'être le plus performant et décisif.  "

FR : " Tu avais des propositions en France, pourquoi as-tu privilégié l'étranger ? "

GE : " J'ai opté pour l'Espagne car j'ai toujours voulu évoluer dans ce pays. De plus, je ne souhaitai pas rester sur l'épisode (mitigé) de l'été dernier avec le club de Saragosse."

FR : " Justement, il y a un an, tu devais (déjà) signer en Espagne, cela n'a pas pu se faire (pour raison médicale), dans quel état d'esprit étais-tu à ce moment là ? "

GE : " C'était un dur moment. c'est sûr. Il a fallu garder la tête haute, s'entourer de ma famille et ne pas baisser les bras. J'ai accepté l'opération pour justement essayer de repartir de l'avant. 

FR : " On s'imagine arrêter ? "

GE : " Les médecins ont été très honnêtes avec moi. Ils ne savaient pas si je pourrai rejouer. J'ai donc forcément considéré que le foot pouvait s'arrêter. Ce type d'épreuve te fait relativiser et prendre davantage conscience que la santé reste la priorité et que cela s'avère le plus important au même titre que la famille. "

FR : " Finalement tu retrouves un club en janvier 2020 (Cholet - National 1), tu n'y restes que 3 mois, comment l'expliques-tu ? "

GE : " Je suis arrivé à Cholet en janvier, il fallait que je retrouve ma forme, dans le même temps, le club avait un besoin de points et n'avait pas beaucoup de temps. Derrière, un nouveau coach est arrivé, cela a été un peu compliqué. La pandémie sanitaire n'a pas aidé non plus.  "

FR : "  Le covid a ensuite gelé les championnats, comment as-tu vécu cette période entre ton départ de Cholet et ta signature en Espagne ? "

GE : "Entre mon départ de Cholet et ma signature ici, j'ai cravaché dur. J'ai essayé de profiter de l'arrêt des championnats pour me remettre à niveau physiquement même si je suis conscient que rien ne remplace les entrainements et les matchs. En résumé, j'en ai profité pour bosser, bosser, bosser... "

FR : " L'Espagne est durement touché par le Covid 19, de quelle manière appréhendes-tu cette donnée dans ta vie de footballeur ? "

GE : " Je respecte les gestes barrières en vivant ma vie comme je l'entends. Le covid n'a pas de frontière, la situation reste aujourd'hui difficile dans de nombreux pays européens dont la France et l'Espagne. 

FR : " Aujourd'hui comment te sens-tu physiquement ? "

GE : " Aujourd'hui, je me sens bien physiquement, je bosse et cela se passe bien. Je continue de travailler dans le but d'enchaîner les matchs et retrouver le terrain."

FR : " As-tu repris l'entraînement ? "

GE : " Effectivement, j'ai repris depuis la semaine dernière. "

FR : " Es-tu déjà installé ? Es-tu accompagné dans tes démarches administratives lorsqu'on signe à l'étranger ? "

GE : " Je suis installé et très bien même. Le club m'a aidé dans mes démarches en me facilitant certaines démarches. Comme évoqué précédemment, ils sont vraiment à l'écoute et disponibles depuis mon arrivée en juillet."

FR : " Tu parles espagnol, Comment se déroule ton adaptation ? "

GE  : " Je ne parle pas encore espagnol couramment. Cependant, je prends des cours et je comprends et sais dire quelques mots qui m'aident dans ma vie quotidienne et professionnelle. Les cours devraient m'aider dans mon adaptation.  "

FR : " Formé à Laval avec Guirassy et Parada, as-tu gardé contact avec eux ? Que deviennent-ils ? "

GE : " Oui, je suis toujours en contact avec eux deux. Serhou est toujours à Amiens avec lequel il a réussi une belle saison" Pour Thomas, il s'accroche malgré des pépins physiques, il ne lâche pas. "

FR : " Quand reprends-tu le championnat ? "

GE : " Nous devrons reprendre fin septembre. "

 Propos recueillis par Freddy Raoux (10/08/2020)

Twitter

Facebook